Objectifs

La Chaire Unesco en REL de l'Université de Nantes a pour but d'encourager la recherche autour de la question de la formation des enseignants :  au code et à la pensée informatique dans un premier temps, et au développement des ressources éducatives libres dans un second temps.

Le projet COCo, soutenu par le Labex CominLabs et la Région Pays de la Loire a, entre 2013 et 2016, développé un certain nombre d'outils d'enrichissement de vidéos dont sa plateforme Coconotes.

D'autres projets, à l'Université de Nantes en particulier, s'intéressent à la question du numérique pour l'éducation, du point de vue de la Recherche.
 

X5-GON

Le projet européen X5-GON est financé par la commission Européenne, correspond à l'appel H20202-ICT-19-2017, démarre en septembre 2017 pour une durée de 36 mois.

Le but du projet est de permettre une navigation de qualité entre les ressources éducatives libres (REL) qui sont aujourd’hui disponibles sur de multiples silos. La navigation devra être aidée par un système de recommandation permettant de travailler de façon multimodale et multilingue, de s’adapter à des cultures différentes, à des thèmes différents.

Le projet X5-GON cherche à développer des éléments technologiques légers pour permettre la convergence de ressources éducatives libres actuellement dispersées en Europe et dans le Monde. X5-GON cherche à combiner une compréhension des contenus et une modélisation de l’utilisateur pour proposer une recommandation homogène à la fois pour les élèves et les enseignants. Des technologies ouvertes seront déployées pour proposer modélisation, recommandation et personnalisation à travers différents sites, différentes langues, différentes cultures, différentes modalités et différents thèmes.

Le projet collectera et indexera des ressources REL, suivra les utilisateurs et leur progrès et utilisera ces informations pour, grâce à de l’apprentissage automatique, améliorer les recommandations par une meilleure compréhension. Les technologies développées seront validées sur plusieurs applications pilotes.

Le projet est mené avec des chercheurs Britanniques (University College de Londres), Espagnols (Universidad Politecnica de Valencia) et Slovènes (Josef Stefan Institute de Ljubljana).

Marine Roche

Doctorante au CREN, Marine Roche étudie l'appropriation de Class'Code par les enseignants.

Résumé : La question de l’enseignement de l’informatique à l’école, et plus particulièrement au code informatique, est un sujet qui fait débat. Il s’agit, dans le cadre de cette thèse, de réaliser une recherche évaluative sur un dispositif expérimental (Class’code) qui a pour ambition de former en ligne trois cent mille formateurs au code informatique par le biais d’un MOOC hybride. Ce dispositif, essentiellement en auto-formation, vise à délivrer à grande échelle, une formation aux éducateurs afin qu’ils l’utilisent dans des activités pédagogiques et qu’ils transmettent des notions de code aux jeunes apprenants. Après avoir étudié la genèse de ce dispositif, la recherche s’attèlera à dégager les caractéristiques individuelles des bénéficiaires favorables à leur engagement et à leur persévérance dans le dispositif. Il s’agira également d’étudier la question des apprentissages réalisés dans le cadre de ce type de formation. Afin de répondre aux questions de recherche, un protocole de suivi des bénéficiaires sera mis en oeuvre depuis leur inscription jusqu’à la fin de la formation. Ce suivi s’effectuera en mobilisant plusieurs méthodologies : traitement des « traces » informatiques laissées par les apprenants sur la plateforme, recueil via un questionnaire de leurs caractéristiques individuelles, leur engagement, ainsi que les apprentissages et les compétences auto-rapportés acquis.

Quelques références et pointeurs

Entre 2013 et 2016 le projet COCo a été soutenu par le Labex CominLabs. L'équipe du projet a développé une plateforme adaptée aux ressources éducatives libres.